Pétition «Elucider la disparition des insectes»

Fin de la collecte des signatures

Vous voulez rester au courant ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

Un succés, mais dans cette affaire nous en sommes au début

«Trois quart de nos insectes ont disparu de notre vue et nous le remarquons à peine. C’est urgent que nous réagissons ! » (Sebastian Jaquiéry, Amis de la Nature Suisse)

Cette prise de conscience était au départ de la récolte de signatures en faveur de la pétition « Elucider la disparition des insectes » lancée le 4 septembre. Le point saillant de l’histoire est : plus de 165’000 personnes ont signé la pétition dans les 100 jours. Il s’agit donc d’une des pétitions les plus populaires de Suisse.

Outre les Amis de la Nature suisse en tant qu’initiateur principal ce sont Dark-Sky Switzerland, l’Union suisse des paysans et apisuisse qui ont participé. Bio-Suisse, Greenpeace, Slow Food, le Naturama Aarau aussi bien que nombreux politiciens (voir le lien) les ont soutenus.

Le jeudi 13 décembre, les quatre organisations responsables ont remis les 165’512signatures récoltées aux conseillers et conseillères fédéraux et aux députés et députées du Conseil fédéral en face du Palais fédéral à Berne. Les préoccupations de la pétition devraient être traité déjà en février de la commission de l’environnement du Conseil national. La procédure du Conseil fédéral n’est pas encore connue (mises à jour à venir).

De quoi s’agit-il ?

Ce qui est constaté depuis quelque temps déjà par rapport aux abeilles touche également de nombreux autres insectes: des recherches effectuées en Allemagne révèlent que plus de la moitié de tous les insectes existants ont disparu au cours de ces trente dernières années. On ne sait toujours pas avec exactitude dans quelle mesure la Suisse est elle aussi touchée. Mais en y faisant attention, on se rend vite compte d’une évidence: aussi bien de jour que de nuit, on entend nettement moins de bourdonnements et de sifflements qu’autrefois. Plus rien ou presque ne tournoie sous la lueur des réverbères. Quant au pare-brise, il reste impeccable même après une longue course. Si certains s’en réjouissent, la situation est en vérité dramatique: les insectes sont en effet une base irremplaçable de notre écosystème.

Les oiseaux, grenouilles, poissons, hérissons, chauves-souris et bien d’autres animaux se nourrissent d’insectes. Sans insectes, eux aussi ne tarderont pas à disparaître. Le même sort est réservé aux plantes aussi bien sauvages que cultivées dépendant d’une pollinisation par les insectes. La disparition des insectes menace ainsi la production alimentaire, les écosystèmes tout entiers et par conséquent nos propres ressources naturelles !

Seules des suppositions permettent d’appréhender au moins partiellement les raisons de la disparition d’insectes en Suisse. L’empreinte intensive laissée par l’homme sur l’environnement joue évidemment un rôle clé. Dans le domaine de l’agriculture, la discussion se focalise entre autres sur le recours à certains produits phytosanitaires. Le rythme effréné des constructions, le bétonnage du paysage et la pollution lumineuse pourraient également y être pour beaucoup. Ce qui est sûr, c’est que des bases solides et donc davantage de faits sont nécessaires pour décider et pouvoir prendre les mesures adéquates. Et il faut en informer la population et les acteurs concernés pour que chacun puisse y aller de sa contribution: entreprises, agriculteurs, sylviculteurs, communes, municipalités, cantons, Confédération et chacune et chacun d’entre nous.

C’est pourquoi nous demandons au Conseil fédéral et au Parlement d’élucider au plus vite le problème de la disparition des insectes afin d’en informer la population et de prendre les mesures efficaces. Lorsque le besoin d’intervenir est avéré, il ne faut pas tarder plus longtemps. Il s’agit d’appliquer efficacement et dans les plus brefs délais les mesures déjà existantes (biodiversité, santé des abeilles, produits phytosanitaires).

Texte de pétition

Probablement plus de la moitié de tous les insectes a disparu au cours des trente dernières années. Constituant non seulement une menace pour d’innombrables animaux et plantes, cette évolution met en jeu la préservation de nos écosystèmes. C’est pourquoi nous lançons un appel aux autorités afin d’agir rapidement et efficacement.

Nous exigeons de la part du Conseil fédéral et du Parlement les démarches suivantes:

  • Elucider scientifiquement les raisons et l’étendue de la disparition des insectes dans les différentes régions de Suisse et y mettre sans délai suffisamment de moyens financiers à disposition.
  • Appliquer immédiatement et scrupuleusement les plans d’action concernant la biodiversité, la santé des abeilles et les produits phytosanitaires.
  • Mettre en place d’autres mesures complémentaires efficaces, par exemple en soutenant des espaces vitaux variés et en réduisant la pollution lumineuse.
  • Sensibiliser la population à la valeur inestimable des insectes pour l’écosystème et le bien-être humain.

A propos de nous

Cette pétition a été lancée par les Amis de la Nature SuisseDark-Sky Switzerland, l’Union suisse des paysansapisuisse, avec le soutien actif de Bio SuisseGreenpeaceainsi que les conseillers nationaux Maya Graf (Verts, BL), Silva Semadeni (PS, GR), Markus Ritter (PDC, SG), Bernhard Guhl (BPD, AG), Lisa Mazzone (Verts, GE), Isabelle Chevalley (PVL, VD), Karl Vogler (CSP, OW), Roger Nordmann (PS, VD), Marina Carobbio Guscetti (PS, TI), Fabio Regazzi (PDC, TI), Benjamin Roduit (PDC, VS), Mathias Reynard(PS, VS), Jean-Paul Gschwind (PDC, JU), Alice Glauser-Zufferey (UDC, VD), Pierre-Alain Fridez (PS, JU), Raymond Clottu (NE), Raphaël Comte (PLR, NE) et Adèle Thorens Goumaz (Verts, VD).